Cavalleros

Va T’en comme un cheval sauvage, courir au bout des marécages
Avec les flans couverts d’écumes…..
Entends tu les violons tziganes ? Les guitares qui battent et s’enflamment
Au coeur d’un océan de brume………


Mi Hermano,…… yo te quiero, ………. vay con dios,……. Cavalleros…..



J’aperçois les ombres dansantes, les feux de camps autour des tentes
Aux rayons du soleil couchant…..
On partage avec les amis, le pain et le vin de la vie
Dans les roulottes des gitans……..


Mi hermano…..yo te quiero……..vay con dios...........Cavalleros


Je garde en moi ton souvenir, et tous les moments de plaisir
Avec les gens de la tribus….
Les loups chantent à la lune pleine, avec eux je hurle ma haine
Maintenant que je t’ai perdu………


Mi hermano…..Yo te quiero……..vay con dios……..Cavalleros


Le temps est venu de partir……….

Même si je n’ai ni dieu ni maître,…… je sais que tout doit disparaître….

Comme les larmes dans la pluie……….



Fermer cette fenĂȘtre